Passer à la version normale du sitePasser à la version large du siteTaille d'écran
  • Facebook
  • Twitter
  • RSS
  • Amis du Devoir
    Connectez-vous

    Le pape ira au Caire fin avril

    Le pape François se rendra au Caire les 28 et 29 avril. En décembre 2016, une église de cette ville a été visée par un attentat meurtrier annoncé comme précurseur d'une série d'attaques contre les chrétiens égyptiens.
    Photo: Nariman El-Mofty Associated Press Le pape François se rendra au Caire les 28 et 29 avril. En décembre 2016, une église de cette ville a été visée par un attentat meurtrier annoncé comme précurseur d'une série d'attaques contre les chrétiens égyptiens.

    Vatican — Le pape François se rendra au Caire fin avril pour dialoguer avec le grand imam de la mosquée d’Al-Azhar, cheikh Ahmed al-Tayeb, mais aussi montrer son soutien aux Égyptiens chrétiens cibles d’attaques meurtrières dans une région au climat confessionnel tendu.

     

    Depuis son élection en 2013, le souverain pontife argentin, désireux de promouvoir la paix, multiplie les gestes symboliques de tolérance et d’ouverture envers les musulmans au point de déconcerter parfois les fidèles chrétiens.

     

    Il s’est rendu dans des mosquées, a lavé à Pâques les pieds de migrants musulmans ou encore ramené à Rome à bord de son avion trois familles syriennes musulmanes lors d’un déplacement sur l’île grecque de Lesbos. Dans le même temps, il a aussi imploré les gouvernements musulmans d’assurer la liberté religieuse aux chrétiens, menacés par l’islamisme radical.

     

    Le grand imam d’Al-Azhar, prestigieuse institution de l’islam sunnite, avait effectué une visite historique au Vatican pour rencontrer le pape François en mai 2016, après dix ans de relations plutôt fraîches. Ce professeur de philosophie islamique de 71 ans s’est imposé comme l’un des critiques les plus virulents des djihadistes.

     

    Le pape François lui retournera la politesse en se rendant au Caire les 28 et 29 avril, occasion aussi de rencontrer le président égyptien Abdel Fattah al-Sissi et le pape copte orthodoxe Tawadros II, a annoncé samedi le Vatican.

     

    L’Égypte estime que « cette visite importante contribuera à renforcer le message de paix ainsi que l’esprit de tolérance et de dialogue de l’humanité entre toutes les religions, et à rejeter le discours du terrorisme et du fanatisme », a commenté samedi Alaa Youssef, porte-parole de la présidence égyptienne.

     

    La visite du pape a été soigneusement préparée par le cardinal français Jean-Louis Tauran, fin diplomate et infatigable promoteur du dialogue entre l’Église et l’islam.













    Envoyer
    Fermer

    Articles les plus : Commentés|Aimés
    Abonnez-vous à notre infolettre. Recevez l'actualité du jour, vue par Le Devoir.