Passer à la version normale du sitePasser à la version large du siteTaille d'écran
  • Facebook
  • Twitter
  • RSS
  • Amis du Devoir
    Connectez-vous

    Chefferie du NPD: et de six!

    Pat Stogran s’ajoute à la liste de candidats à la direction du NPD

    21 avril 2017 | Hélène Buzzetti - Correspondante parlementaire à Ottawa | Canada
    L’ex-ombudsman des vétérans, Pat Stogran
    Photo: Adrian Wyld La Presse canadienne L’ex-ombudsman des vétérans, Pat Stogran

    Un autre candidat se lance dans la course au leadership du Nouveau Parti démocratique. L’ex-ombudsman des vétérans, Pat Stogran, aspire à prendre la tête du parti pour le ramener au centre de l’échiquier politique et ainsi faire voler en éclats la binarité de la scène fédérale.

     

    « J’ai une vision, et elle ne consiste pas à me rabattre sur la frange radicale du NPD », lance M. Stogran en entrevue avec Le Devoir.

     

    « Elle consiste à amener les pragmatiques et les purs et durs à réaliser que, s’ils n’attirent pas plus de modérés en politique, s’ils n’attirent pas de sang neuf, […] ceux qui sont désillusionnés de Trudeau se retourneront [vers les conservateurs]. »

     

    N’y a-t-il pas un risque à prôner le pragmatisme ? Thomas Mulcair avait pris ce pari : il a perdu l’élection de 2015 quand même et ses troupes l’ont puni en lui montrant la porte.

     

    Pat Stogran estime que son erreur aura été « d’en faire trop peu, trop tard », parce qu’il « n’a pas assez parlé aux purs et durs ».

     

    D’ailleurs, M. Stogran risque de se démarquer de ses adversaires, car il se dit favorable aux pipelines, quoiqu’avec « l’énorme bémol » que les patrons de pétrolières ne pourront pas refiler la facture environnementale aux contribuables.

     

    Quatre candidats sont officiellement dans la course (les députés Niki Ashton, Charlie Angus, Peter Julian et Guy Caron) et un autre, Ibrahim Bruno El-Khoury, travaille encore à s’y qualifier.

     

    M. Stogran a fait l’entrevue en anglais, mais a assuré — avec quelques phrases à l’appui — parler aussi français.













    Envoyer
    Fermer

    Articles les plus : Populaires|Aimés
    Abonnez-vous à notre infolettre. Recevez l'actualité du jour, vue par Le Devoir.