Passer à la version normale du sitePasser à la version large du siteTaille d'écran
  • Facebook
  • Twitter
  • RSS
  • Amis du Devoir
    Connectez-vous
    Allégations de harcèlement sexuel

    Fox News montre la porte à Bill O’Reilly

    20 avril 2017 |Catherine Triomphe - Agence France-Presse | États-Unis
    La chaîne américaine Fox News a annoncé mercredi le départ de son présentateur vedette Bill O’Reilly, l’un des plus populaires des États-Unis.
    Photo: Richard Drew Associated Press La chaîne américaine Fox News a annoncé mercredi le départ de son présentateur vedette Bill O’Reilly, l’un des plus populaires des États-Unis.

    New York — Bill O’Reilly a perdu son emploi à la chaîne Fox News alors que des informations laissent croire qu’il a conclu des ententes de plusieurs millions de dollars avec cinq femmes pour faire taire des allégations de harcèlement.

     

    Le groupe 21st Century Fox a indiqué mercredi par communiqué que l’entreprise et M. O’Reilly avaient convenu, à la suite d’un examen en profondeur des allégations, que l’animateur ne reviendrait pas sur les ondes de Fox News — une chaîne appartenant à la famille Murdoch.

     

    Il devait faire son retour lundi prochain, après une période de vacances. M. O’Reilly a été photographié à Rome alors qu’il serrait la main du pape François, mercredi.

     

    Dans une note à l’endroit des employés, mercredi, les patrons de la chaîne Fox News affirment que la décision a été prise à la suite d’un examen approfondi en collaboration avec un conseiller externe.

     

    M. O’Reilly, qui animait l’émission The O’Reilly Factor présentée sur Fox, fait notamment l’objet d’allégations d’une femme qui affirme avoir vu sa carrière ralentir lorsqu’elle a refusé les avances de Bill O’Reilly.

     

    L’homme se trouvait en congé pour une période de deux semaines, et après quatre jours d’absence, le nombre de téléspectateurs de son émission a diminué de 23 pour cent.

     

    Une douzaine de publicitaires ont abandonné l’émission à la suite de révélations selon lesquelles Bill O’Reilly aurait versé de l’argent à d’autres femmes, afin de régler à l’amiable d’autres allégations de harcèlement.

     

    La femme, qui est Afro-Américaine, allègue que M. O’Reilly l’avait surnommée « chocolat chaud » (« hot chocolate ») à un moment où les deux s’étaient retrouvés seuls, et qu’il avait grogné tout en lorgnant son décolleté et ses jambes.

     

    Cette dernière n’envisage pas de poursuite judiciaire, mais affirme avoir été très nerveuse au travail et dit qu’elle ne pouvait dénoncer les gestes par crainte d’être mise à la porte.

     

    Marc Kasowitz, l’avocat de Bill O’Reilly, s’est dit « outré que des allégations d’une personne anonyme faisant référence à des comportements allégués qui se seraient passés il y a dix ans soient prises pour des faits ».

     

    L’émission The O’Reilly Factor a cumulé près de quatre millions de téléspectateurs par soir au cours des trois premiers mois de 2017, soit la meilleure performance de l’animateur.













    Envoyer
    Fermer

    Articles les plus : Commentés|Aimés
    Articles les plus : Commentés|Aimés
    Abonnez-vous à notre infolettre. Recevez l'actualité du jour, vue par Le Devoir.