Passer à la version normale du sitePasser à la version large du siteTaille d'écran
  • Facebook
  • Twitter
  • RSS
  • Abonnez-vous!
    Connectez-vous
    Pixels en vrac

    La fin d’une époque télévisuelle

    18 mars 2017 |Amélie Gaudreau | Télévision
    Photo: ICI Radio-Canada

    Il fallait bien que ça se termine un jour… Le téléroman « bon enfant » écrit par les vétérinaires-scénaristes Sylvie Lussier et Pierre Poirier aura presque égalé en longévité les « increvables » Belles histoires des pays d’en haut et l’interminable feuilleton quotidien Virginie. Cette finale, qui s’annonce musicale et larmoyante à souhait marque en quelque sorte la fin d’une époque au petit écran québécois, puisque L’auberge du chien noir était la dernière fiction produite en interne à ICI Radio-Canada. Le rideau tombe donc sur une tradition vieille de plus de 60 ans, et probablement sur un genre de téléroman « familial », chaleureux, oscillant entre le drame réaliste et la comédie de théâtre d’été. Les critiques de télévision n’ont jamais été tendres à l’égard de cette production, mais le public ne semblait pas de cet avis puisque les cotes d’écoute se sont presque toujours maintenues au-dessus du demi-million… Gageons que bien des téléspectateurs verseront une larme pour cette dernière.

    L’auberge du chien noir
    ICI Radio-Canada, jeudi, 20 h et disponible dès lundi sur tou.tv.

     

    S’adapter à la nature « extrême »

     

    Ce diptyque documentaire produit par la chaîne Arte se penche sur les moyens d’éviter les conséquences habituelles engendrées par les inondations catastrophiques qui se multiplient ces dernières années, et qui ne risquent pas de se faire moins nombreuses avec les changements climatiques qui affectent la planète. Cette enquête pas très rassurante, mais pas nécessairement catastrophiste pour autant, donne les exemples des efforts de prévention déployés par quatre mégapoles dont l’existence pourrait être menacée.

    Inondations, une menace planétaire ?
    ICI RDI, lundi et mardi, 20 h

    Photo: Canal Vie
     

    Laboratoire préscolaire

     

    Les créateurs du documentaire britannique à succès Les 4 ans sous surveillance, déjà diffusé à Canal Vie, ont remis ça avec cette série de six épisodes où ils suivent et analysent les faits et gestes d’un groupe d’enfants de quatre à six ans issus de milieux différents, placés dans une école spécialement aménagée pour cette expérience… Outre la traduction vraiment fort désagréable, ce laboratoire vivant qui brosse un portrait du développement social et affectif des tout-petits s’avère fort intéressant.

    Enfants sous surveillance
    Canal Vie, mercredi, 20 h













    Envoyer
    Fermer

    Articles les plus : Commentés|Aimés
    Abonnez-vous à notre infolettre. Recevez l'actualité du jour, vue par Le Devoir.