Passer à la version normale du sitePasser à la version large du siteTaille d'écran
  • Facebook
  • Twitter
  • RSS
  • Amis du Devoir
    Connectez-vous
    Vitrine cinéma

    La vie en Rosie – L’épopée persane de Rosie Ming

    18 mars 2017 |Manon Dumais | Cinéma

    Avec ses couleurs en aplat, ses décors sommaires et son personnage principal doté d’une silhouette de bonhomme allumette, ce film d’animation rudimentaire d’Ann Marie Fleming fait figure d’anachronisme parmi les luxueuses productions 3D. Cependant, les valeurs qu’il véhicule collent parfaitement à l’actualité. Née d’une mère chinoise et d’un père iranien, la jeune Canadienne Rosie Ming (voix de Sandro Oh dans la version originale) ne s’intéresse qu’à la culture française. Après avoir publié un recueil de ses poèmes à compte d’auteur, elle est invitée à un festival de poésie à Shiraz, en Iran. Au contact des Iraniens et des poètes invités, elle découvre la réelle essence de la poésie et la vérité sur son propre roman familial. Porté par une envoûtante trame sonore, La vie en Rosie propose une incursion émouvante dans la culture persane au fil de scènes oniriques où le personnage principal est littéralement transporté par les versets du Coran et par la poésie des grands auteurs iraniens. À travers l’évolution de Rosie, la réalisatrice livre une réflexion teintée d’humour sur l’acceptation de soi et sur l’ouverture aux autres cultures.

    La vie en Rosie (V.F. de Window Horses)
    ★★★
    Canada, 2016, 85 minutes. Film d’animation d’Ann Marie Fleming.












    Envoyer
    Fermer
    Articles les plus : Populaires|Aimés
    Abonnez-vous à notre infolettre. Recevez l'actualité du jour, vue par Le Devoir.